a fashion & lifestyle blog

working girl with sneakers / the fear of missing the right road

19 October 2017


" They say an end is a start."

      J'ai écris et réécris cet article un bon nombre de fois, et je ne pourrais pas espérer plus fort que cet essai soit le bon. Pour ma défense, je ne partage pas souvent des pensées personnelles ici, parce que je me suis toujours dis que personne n'était intéressé à propos de ma vie, de si j'étais triste ou heureuse ou déprimée ou quoi que soit entre tout ça. Mais aujourd'hui je pense qu'il est temps que ce blog devienne un peu plus personnel. Je n'ai plus vraiment envie d'être "juste" cette personne en 2D sur des photos de mode. Je voudrais que ce blog soit un peu plus comme moi, un peu plus à l'image de la vraie vie que je mène. Bien sûr, c'est génial de pouvoir parler de mode et de beauté et de lifestyle. Bien sûr. Mais il y a aussi un autre côté de la vie, où les choses sont parfois un peu moins jolies et insouciantes. Ne me comprenez pas mal : je n'ai aucune envie que ce blog devienne un journal de déprime, je veux juste qu'il soit un peu plus ouvert à des pensées et à des expériences en général. J'ai l'impression que la pression pour être toujours le mieux qu'on peut est de plus en plus forte ces derniers temps : un pas de travers et les gens vont commencer à parler. Surtout dans le monde du blogging où il semble qu'il y ait toujours ces personnes en particulier qui attendent que vous fassiez une mauvaise chose pour le montrer au monde en entier. Cette pression est parfois difficile à gérer, même dans la vie de tous les jours, et c'est ce dont je veux parler aujourd'hui.

J'ai toujours été cette fille forte, qui savait ce qu'elle voulait et qui était sûre d'elle. Aussi loin que je peux me rappeler, les gens m'ont toujours considérée comme "celle qui savait" : rien à voir avec l'intelligence, plutôt avec la vie en général. J'ai toujours été la fille qui aura les "bons conseils", la fille qui "aura une idée", la fille qui "saura comment gérer ça". Et c'est très triste et frustrant pour moi d'admettre aujourd'hui que je ne me sens plus comme cette personne là. J'ai toujours cru que je tenais ma vie entre mes mains, vraiment. Je savais ce que je voulais et comment l'obtenir et je n'ai jamais été effrayée à propos de tout le travail qu'il faudrait fournir pour cela.

Mais aujourd'hui, ayant 23 ans et étant diplômée, je ne sais plus. Et c'est effrayant.

C'est effrayant de ne plus être sûre de ce que vous faite de votre vie, ou d'où vous souhaitez aller. C'est effrayant de ne pas être sûre que la route choisie est la bonne ou la mauvaise. Certains diraient qu'il n'y en a pas de mauvaise, seulement des expériences. Et bien, c'est une très bonne phrase que j'emploie moi-même avec joie. Mais en réalité, c'est difficile d'avoir l'impression de peut-être manquer quelque chose : manquer quelque chose d'important, ou le vrai chemin qui me mènera à ce que je souhaite vraiment dans la vie ( ... qu'est-ce donc déjà ?). Et je sais que ça sonne risible d'avoir toutes ces préoccupations à 23 ans. Mais je ne peux m'en empêcher : et si je prenais les mauvaises décisions ? Je ne peux pas savoir car (mal)heureusement (?) la vie est un one-shot. Et au final ce que j'ai envie de dire dans cet article c'est : vous n'êtes pas seul(e). Si vous avez peur de la vie : vous n'êtes pas seul(e) car je le suis aussi. Si vous ne savez pas où vous allez, je suis avec vous : je ne sais pas non plus. Si vous vous demandez quelle serait la meilleure option : je n'ai absolument aucun bon conseil à vous donnez, je me pose la même question. Et je sais à quel point c'est un privilège ne serait-ce que de pouvoir se poser cette question, mais cela ne diminue pas ce sentiment étrange. J'espère que bientôt je mettrais tout ça au clair, et vous aussi si vous en êtes à la même étape de votre vie. En attendant, on parlera mode, parce que l'automne démarre et pour ça je connais l'une des meilleures options possible : ressortir les vestes et surtout les tons camels ;).


            I've written and re-written this blog post a good amount of time, and I couldn't be more hopeful that this shot will be the good one. For my defense, I do not often share personnal thoughts on here, because I've always felt like nobody cares about what my life is, or if I am sad or happy or depressed or anything in between. But today I felt like the time has come for this blog to become a bit more personnal. I do not want to be just this 2D person on fashion pictures anymore. I want this blog to look more like me, more like the real person I am in this real life of mine. Of course it is amazing to talk fashion and beauty and lifestyle. Of course. But there's also another side of life where things aren't so pretty or careless. Don't get me wrong : I do not want this blog to become a depressed diary, I just want it to be more open on thoughts and experiences in general. I feel like the pressure to be your best is growing harder and harder those times : one side step and people will start talking. Especially in the blogging world where it seems that there are always those people waiting for you to do something wrong so that they can point it out to the world. This pressure is sometimes hard to deal with, even in real life, and that is what I want to talk about today.

I've always been that strong girl, knowing what she wants and being sure of herself. As far as I can remember, people always considered me like "the one who knew" : not intelligence-wise, but life-wise. I've always been the girl who has the "good advices", the girl who'll "have an idea", the girl who "knows how to deal with things". And it is so sad and frustrating today to admit I don't feel like this girl anymore. I've always felt like I had my life together, like, really. I knew what I wanted, and knew how to get it, and wasn't ever afraid about how much hard work it would take.

But now being a 23 graduated girl, I don't know anymore. And it is scary.

It is scary not to be sure about what you're actually doing with your life, or where you want to go. It is scary not to know whether the road you took is right or wrong. Some would say there's no wrong, only experience. Well, that's a very easy sentence I like to say myself. But in fact right now I feel like I could be missing out : missing out on what's important, or on the best road to get where I want in my life (wait, what is is actually ..?). And I know it sounds silly being 23 and already worrying this much on such a topic, but I can't help it. What if I'm not making the good decisions ? Well, I'll never know because life's a one-shot type of thing (un)fortunately (?). And basically what I want to say in this post is : you're not alone. If you're scared about life, I'm at that point too. If you don't know where you're going, I'm with you : I don't know either. If you're wondering about what would be the best option, I do not have a single advice to give away as the question is stuck in my mind too. I feel like those days it is so easy to get lost in your own life and remember what you really want. I know just how much of a privilege it is to be able to ask myself this question, but that does not diminish how I'm feeling about it ... Hopefully I'll sort this out soon, and you too if you're at the same stage. In the meantime we'll talk fashion, because autumn is starting and here's one very good option you can take : get your jackets on and especially your camel ones ;).


         En attendant donc de résoudre mes problèmes existentiels, il était temps de vous parler de ces chaussures. Ces "baskets". Oui, des baskets sur mon blog, est-ce que quelqu'un aurait pu parier sur ça un jour ?

Je n'ai jamais fait partie de cette catégorie de personne qui a, depuis quelques années déjà, remis au goût du jour les baskets dans les tenues quotidienne. Loin de là même. J'ai toujours pensé que les baskets n'avaient rien d'élégant, et je n'ai jamais cultivé de côté sportwear dans mon style. Mais force est que quand on m'a proposé de découvrir les collections Reebok, j'ai craqué. Surtout quand j'ai découvert qu'il existait une version irisée (irisée !!!). Alors je me suis dis "okay Audrey, ça a l'air super confortable, tu peux au moins essayer".

Et aujourd'hui l'heure du mea culpa est arrivée : les baskets, c'est top. C'est top parce que ce n'est pas un mythe : c'est super confortable. Enfin, je ne sais pas si elles le sont toutes, mais en tout cas mes Reebok sont des chaussons. C'est top aussi parce qu'au final, je n'étais pas convaincue, mais ça peut aller avec beaucoup de choses. Même avec un carrot pant, si si. Bien sûr si vous choisissez un modèle rose fluo je ne garantie rien, mais en tout cas toutes blanches, c'est super joli (et aussi un peu plus difficile à nettoyer, j'avoue) (mais c'est beau alors on fait avec).

C'est donc sans cacher ma joie que je vous propose aujourd'hui une tenue qui me ressemble, mais avec des baskets aux pieds. Mais des baskets irisées, on s'est bien compris. Donc c'est classe, okay ? (Et le mieux c'est qu'elles sont actuellement à presque moitié prix ... le lien du modèle exact est en bas de l'article !).


             While waiting to solve those existential problems, it is time to talk about those shoes. Those "sneakers". Yes, sneakers on my blog .. I doubt anyone would have bet on that right ? I've never been one of the people that brought back sneakers in the fashion games, years from now.  Actually, I couldn't have been more far away from the trend : I always thought sneakers werent't elegant enough, and I've never had any sportwear side to my style. But my mindset about that took a twist when I was proposed to try out some Reebok sneakers. I actually thought they looked quite cool, especially when I saw that iridescent version (iridescent !!!). So I told myself "okay Audrey, those look confortable, just give it a try."
And today the time for the mea culpa has come : sneakers are cool. They are cool beaucoup the myth is real : those damn shoes are so confortable ! Of course I cannot say all sneakers are, but my Reeboks definitely feel like slippers. They are cool also because, and I was very skeptical about it, they can actually be paired with a lot of outfits. Including carrot pants : yes ! Of course if you choose some flashy pink ones I can't guarantee anything but white ones are amazing (and yes, more difficult to keep clean but oh well, they look good !).
So I'm actually super happy to show you this outfit of mine, with my new favorite sneakers on my feet. But iridescent sneakers, so they're kinda fancy you know ?







_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Pants : Mango
Top : random white tee 
Blazer : Mango

Shoes : Reebok (*)
Bag : Lancaster
Watch : Fossil
2 comments on "working girl with sneakers / the fear of missing the right road"
  1. Jolie tenue! Et très bel article

    Bisous
    Laura

    ReplyDelete
  2. J'adore ton look et tu as des cheveux vraiment magnifique, c'est dingue!

    Bisou,
    Marjorie, du blog http://marjoriehirtz.com

    ReplyDelete

Merci beaucoup d'être passé sur mon blog ♥.
Thank you so much for coming on my blog ♥.