a fashion & lifestyle blog

why you gotta make it hurt so good

29 May 2013




               Aujourd'hui je vous propose un article un peu différent des autres. Un article pour parler vêtements, pour parler shopping, mais de façon responsable. Kesako ? Depuis déjà quelques temps (voire années en fait), cette nouvelle tendance se répand sur les blogs mode. Il faut consommer, mais consommer mieux, consommer bien, enterrer à jamais les achats compulsifs qui trainent dans le fin fond du gouffre que représente votre penderie (gouffre car on en voit pas le bout, et aussi gouffre financier) (oui allez-y vous pouvez applaudir le petit jeu de mots !).
J'ai donc décidé de vous faire part de mon expérience personnelle à ce sujet, et aussi de vous filer mes astuces perso pour "mieux consommer", dans un monde où à peut près tout augmente, sauf l'argent dans notre porte-feuille.

Hier soir j'ai regardé une nouvelle fois Confessions d'une accro au shopping avec la superbe Isla Fisher, et je me revoyais quelques années plus tôt (en bien plus modérée bien sûr, je n'ai jamais eu 16 000$ de dettes, dieu merci). On est toutes plus ou moins passer par là non ? Vous savez bien, passer dans un magasin de manière totalement innocente et croiser comme par hasard la petite robe parfaite qui irait trop bien avec les chaussures qu'on a déjà et puis, oh, tiens, le petit sac à main très sympa qu'on voit là-bas. Et puis c'est vrai quoi, on a aucune robe de ce genre là, on pourra la porter pleins de fois avec pleins de trucs. Et, oh magie, elle est même pas très chère en fait, elle vaut bien son prix n'est-ce pas ?
Résultat un mois plus tard : petite robe portée deux fois et qui se retrouve sur un cintre entre la veste sur laquelle on avait craqué il y a deux mois et la jupe d'il y a deux semaines qu'on ne sait pas assortir.
Que toutes celles qui ont déjà connu ça lèvent la main, bien haut s'il-vous-plaît. (allez pas la peine de faire les innocentes)
Cette petite mise en situation peut paraître exagérée, risible voire ridicule. Et pourtant c'est bien ce qui se passe en réalité. 
Je me souviens par exemple d'une robe superbe chez Zara que j'avais repéré par hasard il y a quelques années. Comment j'avais fais des pieds et des mains auprès de mes parents pour l'obtenir (quitte à contraindre mon père d’appeler sa banque pour autoriser un découvert qui me permettrait d'obtenir la robe désirée) (oui oui j'ai fais ça, j'en suis pas fière). Au final j'ai porté la robe moins d'une dizaine de fois. Ou encore quand une copine et moi avons fait croire à toute la classe qu'on avait été arrêtées par erreur dans un magasin (d'où le fait qu'on soient en retard au rdv fixé à la fin de la pause déjeuner pour tout le monde) alors qu'on voulait juste pas lâcher nos articles chez Zara (tiens, encore lui), dans la queue monstrueuse jusqu'à la caisse. Bah oui, on avait des fringues trop belles et soldées en plus, on allait pas les laisser, si ..? (pitié que personne de concerné ne passe lire cet article).


Donc oui, on a toutes fait des bêtises pour des vêtements (je sais que vous aussi, n'essayez pas de vous défiler ça sert à RIEN). Sauf qu'il n'est jamais trop tard pour réagir, et c'est ce que j'ai décidé de faire il y a déjà 2 ans. Lassée de toujours acheter des articles que je finissais par délaisser au bout de deux ou trois fois pour toujours porter les mêmes vêtements au final. Ça impliquait trop de dépenses pour "rien", et ça ne faisait qu'alimenter quelque chose d'assez malsain : le besoin d'acheter toujours des nouveautés. C'est bien là que je me suis reconnue dans l'héroïne de Confessions d'une accro au shopping, au moment où le beau mec sur lequel elle est à fond lui demande pourquoi elle s'est autant endetté, pourquoi tous ces achats, et qu'elle essaie de lui expliquer des étoiles dans les yeux comment de simples vêtements peuvent vous offrir un monde plus beau. Ou tout du moins vous en faire la vaine promesse, car on déchante bien vite face à un bonheur éphémère qui pousse à toujours plus d'achats pour renouveler l'expérience d'une satisfaction matérielle somme toute bien superficielle. 

 
Cet article n'est pas là pour diaboliser l'achat ou bien pour vous culpabiliser lorsque vous passez en caisse pour une nouvelle paire de chaussures. Cet article est là pour montrer à celles qui ne l'ont pas encore compris que "mieux consommer" est plus agréable sur du long terme.
Mais mieux consommer, c'est quoi exactement ? Je vais essayer de développer en quelques points mon avis à ce sujet.


1. Mieux consommer, c'est arrêter de vouloir tout, à n'importe quel prix. 

Ça paraît tout con dit comme ça n'est-ce pas ? Et pourtant. Qui n'a pas déjà craqué sur un article, juste parce qu'il avait l'air top sur la super belle fille de ce blog qu'on adore ? Ou uniquement parce qu'il était soldé ?
En faisant nos achats, il ne faut pas perdre en tête que tout ce qu'on voit et qui a l'air bien ne nous va pas forcément aussi bien qu'on le croit, même quand on passe en cabine d'essayage. Chacune a sa morphologie et tout vêtement n'est pas bon pour n'importe qui, il faut apprendre à connaître les coupes qui vont bien nous aller afin d'arrêter les mauvaises surprises une fois chez nous : "merde j'étais sûre qu'elle m'allait bien cette robe ..". (robe qui vous a coûté bien cher pour ce qu'elle est au final, et qui ne sied qu'à la mannequin de la publicité). Donc, on prend son temps. On étudie la forme du vêtement, on cherche à se rappeler les fois où on a essayer ce genre de chose infructueusement. Mais si, vous savez exactement de quoi je parle : cette forme de vêtement qui ne nous va pas, on le sait pertinemment, on a essayé plusieurs fois mais ça n'a jamais marché, et pourtant on réessaie toujours et parfois même on se persuade que ça nous va bien juste parce qu'on a vraiment craqué sur l'article. Ce qui est totalement anti meilleure consommation. Il n'y a pas de mal à passer un quart d'heure dans la cabine d'essayage, pas la peine de se presser sous prétexte qu'il faut faire vite, qu'on a la maman/la copine/le copain qui nous attend dehors ou bien qu'il y a pleins de filles qui font elles aussi la queue pour essayer leurs vêtements. Vous êtes là pour acheter quelque chose, vous avez le droit d'étudier le potentiel achat sous tous les angles (et on fait attention aux boutiques qui nous mettent des miroirs inclinés de façon à ce qu'on se voie plus minces, si si ça existe).
Et non, le fait qu'un article soit soldé ne justifie pas son achat. Pas la peine d'essayer encore de vous cacher, on a toute au moins une fois acheter un vêtement juste parce qu'il ne coûtait pas cher. En même temps, ils sont malins les magasins, qu'est-ce que vous croyez. Les gros prix tout ronds pendant les soldes placardés partout dans les vitrines c'est bien pour vous faire craquer sur n'importe quoi, même si vous n'en avez pas besoin. Ce tee-shirt là, oui c'est votre taille, oui il est pas mal, mais c'est pas parce qu'il est à 5€ que vous êtes obligée de l'acheter. Certes, les soldes c'est fait pour se faire plaisir et se permettre des achats qu'on ne ferait peut-être pas en temps normal, mais ce n'est pas une raison pour tout prendre sans réfléchir. Le mieux en période de soldes (tentation extrême, on le sait), c'est encore de se préparer une petite wishlist avant de partir faire du shopping. De quoi est-ce que j'ai besoin ? Un nouveau sac plus grand, une nouvelle paire de sandales noire, une jupe imprimée aztèque, un joli collier. Et voilà, comme ça on sait ce qu'on cherche et on ne va pas fouiller partout au petit bonheur la chance pour prendre ce qui nous tombe sous la main. Bien sûr, c'est normal de craquer sur une pièce imprévue, surtout si elle est soldée, ce n'est pas si grave que ça, mais il faut que ça soit un coup de cœur, pas un achat justifié par un petit prix.




2. Mieux consommer, c'est se poser les bonnes questions. 

Ceci est un point très important si vous êtes en quête d'une meilleure consommation. C'est un point très facile à comprendre, un peu plus dur à mettre en place pour certaines mais très efficace. 
Faisons une nouvelle petite mise en situation. Vous êtes dans n'importe quel magasin que vous affectionnez, et vous avez fait votre petite sélection que vous vous empressez de tester dans la cabine. Jusque là tout va bien, vous êtes habituées, rien de différent de d'habitude.
Maintenant que vous avez le vêtement sur vous, c'est donc le moment pour ce que j'appelle "les bonnes questions" : est-ce que j'en ai vraiment besoin ? est-ce que je n'ai pas une pièce similaire dans ma penderie ? avec quoi est-ce que je vais pouvoir le porter ? est-ce que ça va réellement à ma silhouette ? est-ce que l'article est un bon achat compte tenu de son prix ? si ce dernier est assez élevé, est-ce que le prix est représentatif de la qualité, est-ce que c'est un vêtement qui va durer dans le temps ? est-ce que je le veux parce que je l'aime vraiment ou est-ce que je le veux parce que je le vois partout sur la bloggo ? est-ce que je ne pourrais pas trouver mieux dans un autre magasin ?
Autant de questions qui vont vous permettre de faire un bon achat. Certes, c'est assez difficile de prendre directement l'automatisme, néanmoins une fois que vous avez pris l'habitude, c'est comme si toutes ces questions coulaient de source. Si vous arrivez, après réflexion sérieuse (sérieuse j'ai dis, pas de triche juste pour pouvoir acheter !), à obtenir des réponses satisfaisantes à quasiment toutes ces questions, c'est que l'achat est bon (attention, une réponse satisfaisante ne suffit pas si toutes les autres ne le sont pas, soyez honnête avec vous-même). Et même si toutes les questions sont validées, si on hésite encore, on repose. Un bon achat est aussi un achat qui n'hésite pas, un achat qui est sûr de lui. Prendre son temps dans la cabine, oui, mais si on passe une heure avec la même robe sur le dos à se tourner dans tous les sens pour voir si on la prend ou pas, c'est qu'il veut mieux ne pas la prendre généralement. Enfin, le mieux pour savoir si on désire réellement un article, c'est d'attendre. Aller voir dans plusieurs magasins pour comparer l'article qu'on veut chez diverses marques, imaginer avec quoi le mettre, etc. et si au bout de plusieurs semaines on le veut toujours, c'est bon, on y va et on est sûre de soi en passant à la caisse : cet article nous plaît et notre achat est raisonné car on y a penser à tête reposée et qu'on à chercher ce qui nous convenait le mieux à plusieurs endroits. (j'ai attendu un an (sans blague, une année, une vraie) avant d'acquérir un blazer blanc !)
Il ne s'agit pas de transformer une séance de shopping en véritable brainstorming, simplement de mieux cerner l'achat qu'on désire faire pour ne pas se tromper. Je ne vais pas vous mentir, oui ça sera frustrant au début de reposer la jolie robe que vous aviez repérer dès le premier pas dans le magasin. Mais très vite, ça deviendra une petite victoire personnelle. Vous pourrez vous dire : je suis responsable, je sais prendre des décisions réfléchies et j'ai une bonne attitude de consommation. Et acheter un nouveau vêtement redeviendra quelque chose de vraiment génial, pas juste une excitation momentanée comme quand on achète en masse, mais une vraie satisfaction d'un achat qu'on sait être juste, un achat qui a sa place dans notre armoire, une vraie place, pas seulement la place des vêtements oubliés qu'on a mis une fois et puis basta. C'est peut-être dur à croire, mais acheter moins, c'est plus de satisfaction. Comme dirait Mies van der Rohe, "less is more". Peu à peu vous verrez que vous trouverez dans votre armoire des vêtements que vous avez vraiment aimé acheter, que vous portez souvent, que vous pouvez associer à plusieurs autres. Fini les tas de fringues qu'on ne veut plus alors qu'elles sont quasiment neuves, fini la frustration de se trouver en face de son armoire et d'avoir la sensation qu'on a plus rien à se mettre alors qu'on a fait du shopping il n'y a même pas deux semaines.


3. Mieux consommer, c'est se composer une vraie bonne base dans son armoire.

Qu'est-ce que j'entends par "une vraie bonne base" ? C'est très simple. Je vise là les vêtements "parfaits". C'est le petit nom que je leur donne, parce qu'ils sont la résultante de toutes une batterie de tests pré-achat incluant toutes les questions citées dans le point précédent. Ce sont les vêtements qui ont validé haut la main toutes les questions possibles et inimaginables qu'on pourrait inventer. Les vêtements bien coupés, qui nous vont à merveille, qu'on porte souvent, qu'on peut mettre avec ce qu'on veut et qui auront toujours l'air supers. Ils sont (très) durs à trouver, ils sont le fruit d'une quête presque sans fin pour la pièce parfaite, mais une fois qu'on les a : bonheur.
Parlons d'un truc tout simple : est-ce que vous avez déjà réfléchi à l'effet que pouvait faire le parfait tee-shirt blanc ? Un tee-shirt blanc. Quoi de plus basique franchement ? C'est typiquement le type de fringue sur lequel on ne s'attarde pas plus que ça, alors qu'on devrait. Je vous assure que le jour où vous trouverez le tee-shirt blanc parfait vous ne voudrez plus le lâcher. Il faut qu'il soit super bien coupé, qu'il soit dans une bonne matière, qu'il ait la bonne longueur de manche, le bon col (rond, en V, ...), que vous puissiez le porter aussi bien au quotidien qu'en soirée, bref, qu'il soit parfait quoi.
Oui ça sera dur de ne pas céder sur le premier tee-shirt blanc que vous allez voir, mais je peux vous assurez qu'attendre de trouver l'article parfait sera amplement plus satisfaisant que d'avoir accumuler plusieurs pièces du même genre. Ainsi, vous pourrez vous permettre un article plus cher qui réunira tous vos critères de perfection et qui en vaudra vraiment le coup, au lieu de plein d'articles aux prix moindres.
J'ai pris l'exemple d'un banal tee-shirt blanc, mais c'est valable pour tout : le jean parfait (on en rêve toutes : celui qui nous fait de superbes jambes, de jolies fesses, dans lequel on est à l'aise, qui a la bonne couleur, pas trop taille haute pas trop taille basse, bref le précieux quoi !), les sandales parfaites pour l'été (celles qui auront la bonne hauteur de talon pour être portées toute la journée mais aussi pour partir en soirée le soir sans sortir les escarpins, celles qui ne nous feront pas mal aux pieds, celles qui iront aussi bien avec une robe qu'un jean, etc etc), le sac parfait (qui vous fera oublier tous ceux qui vous avez accumulé alors qu'au final vous utilisez toujours le même .. Celui qui aura la bonne couleur, la bonne taille pour tout votre barda, la bonne matière et j'en passe). Je pourrais continuer comme ça encore longtemps, à vous parlez des pièces parfaites qui sont maintenant devenues ma quête. Je n'ai plus envie de toujours me contenter de vêtements qui ressemblent à ce que je voudrais. Je veux ce que je veux, et non plus pleins de choses qui ressemblent à ce que je veux. Même si ça demande de la patience et de la volonté (pour ne pas céder ..). Et honnêtement, le jeu en vaut la chandelle. Quel plaisir quand on trouve le modèle parfait, tout comme on le rêvait, dans notre budget en plus. La pièce ultime, celle qu'on sait qu'on portera, dont on ne se lassera pas de si tôt. Celle qu'on peut redécouvrir selon les tenus pour lesquelles on opte, celle qui nous rend toujours contente même si ça fait déjà la 20ème fois qu'on la met.


                  Voilà voilà. Un article bien long, je ne sais même pas si vous aurez eu le courage d'aller jusqu'au bout mais si au moins une personne a été contente de le lire et en a tirer de bonnes résolutions, alors ça valait le coup de prendre le temps de l'écrire.
Je crois vraiment en cette "meilleure consommation", et j'espère avoir pu vous donner l'envie de vous y mettre. Étant étudiante, je sais ce que c'est que de devoir faire attention à l'argent, c'est définitivement fini les virées shopping impromptues, à la place de ça il y a les frais scolaires de l'école d'archi ahah. Consommer mieux c'est pour moi une manière de gérer l'argent et de l'investir dans des choses qu'on veut, mais de manière intelligente. D'arrêter de tout mettre dans son panier sans plus de réflexion. Ce comportement est stupide et apporte plus de frustration qu'un achat responsable. Cet article est aussi là pour montrer qu'on peut bien s'habiller et être satisfaite de nos vêtements même avec un petit budget. Moins de vêtements au profit de meilleurs vêtements, est-ce que cela ne semble pas totalement cool ? Parfois les pièces parfaites donc je parle se trouvent dans des enseignes lambdas, pas forcément dans les magasins hors de prix .. On a justement tendance à associer un prix élevé à un vêtement meilleur, or pas du tout. Je n'achète jamais d'articles chez des grandes marques, et pourtant je trouve des pièces fabuleuses qui durent dans le temps parfois mieux ! (mes spartiates, achetées 15€ dans un petit magasin, qui sont encore en bon état alors que je les ai depuis trois étés cette année, tandis que les Tropéziennes de mes copines à 70€ se sont cassées, no hate ahah)

             Bref, un article qui sort de l'ordinaire sur mon blog mais qui, d'une certaine manière, me tenait à coeur. Un article pour vous prouver que si on veut on peut. On peut avoir de nouvelles habitudes d'achat plus saines et plus satisfaisantes. Et puis il y en a marre de cette image qu'ont souvent les bloggeuses : superficielles et narcissiques, blindées de tunes, qui achètent sans réfléchir et qui craquent sur n'importe quel sac de grande marque à la moindre occasion. Non, les bloggeuses ce sont aussi des filles lambdas qui ont un cerveau et qui savent parfaitement bien l'utiliser, merci bien !

J'espère avoir pu vous tenir intéressées tout au long de cet article (applaudissement à celles qui ont tout lu, vraiment), et surtout qu'il vous aura plu (si c'est le cas n'hésitez pas à le relayer !). J'attends impatiemment vos remarques, votre point du vue ♥ (et désolée si des fautes d'orthographes ont échappé à ma vigilance).

Des bisous,
- Audrey.



12 comments on "why you gotta make it hurt so good"
  1. Je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu nous racontes la ! J'ai prit conscience il y a quelques mois que je devais vraiment faire attention à ce que j’achetais et me concentrer sur le nécessaire, les basiques et les indispensables.
    Je commence à connaître ce qui me va et ça m'aide beaucoup quand je fais les magasins. J'essaye de ne plus fonctionner aux coups de coeur (qui bien souvent finissent sur vide-dressing après). Et je préfère désormais investir dans de jolies pièces de temps en temps pour me faire plaisir plutôt que d'acheter souvent des pièces de qualité pas forcément super qui finiront au fond de mon armoire...
    bravo pour cet article madame ;)
    des bises!

    ReplyDelete
  2. Superbe article. Je l'ai lu jusqu'à la fin et je pense exactement comme toi. Avant j’achetai souvent par impulsion, vu que j'allais rarement faire du shopping (Bonne façon aussi de ne pas trop dépenser, en passant) Mais depuis que je suis à Orléans et que je passe devant les magasins tout les jours, difficile de ne pas céder. Étant radine, cela m'aide à ne pas dépenser, par contre je vois souvent mes copines qui cèdent facilement.
    J’espère que ton article aidera plus d'une fille. ^^

    ReplyDelete
  3. C'est un article que l'on pourrait tout à fait retrouver dans un magazine féminin! Et il est aussi 100% vrai ^^

    ReplyDelete
  4. Je n'ai même pas encore commencé cet article que je sens qu'il va être sympa !

    ReplyDelete
  5. J'aime beaucoup ton article je suis d'accord avec toi mais c'est sûr de ne pas céder à la tentation quand on voit plein de belles choses même si on se dit qu'il faut économiser :/ surtout quand on passe devant les magasins. Je fais attention mais quand je ne suis pas allé pendant longtemps dans les magasins je craque beaucoup plus facilement et j'achète pleins de truc avant de me calmer :/

    ReplyDelete
  6. Je suis bien d'accord avec toi je raisonne comme ça, en tout cas je m'y efforce la plupart du temps depuis pas mal de temps (il y a quelques années j'étais une acheteuse plus compulsive et à part dépenser de l'argent dans des choses dont on a pas besoin ça ne mène à rien), consommer raisonnable, de qualité sans accumuler avec les bonnes pièces dont on a besoin et qui nous vont ;).
    Bises,
    MaNAa.

    ReplyDelete
  7. Je n'ai pas le temps de lire ton article en entier car je dois aller en cours mais je trouve que c'est vraiment génial que tu es cette prise de conscience et que tu encourage les autres dans cette voie.
    Pour ma part j'ai eu une période ou je dépensais 200€ par mois (le plus que je pouvais me permettre en fait) dans des frings : asos, zara, h&m... Et puis un jour, je ne sais plus trop comment j'ai eu un déclic, maintenant j'essaye d'avoir des bons basiques de qualité qui corresponde vraiment à ma personnalité et pas à la mode du moment, j'achète beaucoup plus en fripes et je m'intéresse même au minimalisme (Dominique Loreau dans son livre l'Art de l'essentiel propose une partie garde robe). Bonne continuation ma belle je ne commente jamais mais te suis depuis des années !
    Laure

    ReplyDelete
  8. Applaudissements pour moi :D
    Tous ce que tu as écris c'est la, les réflexions que je me suis faites il y a 1 ou 2 ans et que j'essaye d'appliquer! Surtout qu'au final on se rend compte les pièces que l'on met tous le temps et qu'on aime porter (pour ma part j'adore tous ce qui est rose poudré, clair, je pourrais ne porter que des petits pulls de cette couleur!) . On se sent naïve de rentrer dans ce monde de consommation et c'est bien d'en prendre conscience ça prouve qu'on murit et aussi que acheter pour acheter ne fait plus partit de nos préoccupations et ne nous rend pas plus heureux!!
    Il me semble qu'il y a un blog d'une anglaise, américaine ? "Dead fleurette" qui avait fait l'expérience de n'acheter plus que des pièces qui pour elle était intemporelle: blazer, jean, tee shirt blanc!!
    En tout cas ton article est top il a retracé toute ma pensée et ma philosophie d'acheter,
    et continue ton blog il déchire héhé
    bis !
    (Marion de twitter je sais pas si tu te souviens on avait échanger qq tweets il y a 1 an :B)

    ReplyDelete
  9. un article super bien écrit :)
    je suis d'accord avec toi sur la plupart des points! mais je suis une accro du shopping increvable meme si j'essaie de me soigner hihihi

    International BEAUTY Giveaway

    http://fashioneiric.blogspot.fr/2013/05/giveaway-inside-benefit-neutral-kit.html

    Coline ♡

    ReplyDelete
  10. Il y a encore quelques mois j'achetais dès que l'envie me prenais, et je jetais mon dévolu sur des articles bon marchés pour ne pas culpabiliser. Et puis je me suis rendu compte que même si j'achetais beaucoup de chose, la qualité se dégradait aussi vite que mon envie de porter ces vêtement.
    J'essaye donc maintenant d'acheter des choses que je serais sur de porter, et qui dureront. Par exemple, en début de semaine j'ai acheté mon tout premier vrai sac en cuir. C'est sur sur le coup ça m'a fait du mal de dépenser autant d'argent en une seule fois, mais au moins ça compensera tout les sacs en similicuir que j'achetais tout les deux mois (ce qui au final reviens plus cher)
    Alors c'est sur je ne mettrais le prix que dans des basics, pas dans un top dont la tendance aura disparu la saison prochaine

    C'était un article très intéressant
    Bisous

    ReplyDelete
  11. C'est un bel article c vrai qu'il faut commencer a changer nos habitudes de consomation.

    ReplyDelete
  12. Je viens du blog "L'art du minimalisme" de Sophie qui m'a fait prendre conscience que "less" est vraiment "more" et je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu dis. J'ai les armoires pleines d'achats faits en friperie alors que je mets toujours la même chose. Suite aux billets de Sophie et mes recherches sur le net, j'ai commencé ce lundi un défi qui consiste à porter 33 vêtements pendant 3 mois et je poste chaque jour le look du jour avec une nouvelle association à partir de ma sélection. Je n'ai encore rien donné de mes vêtements mais je pense que ce défi m'aidera à me constituer une garde-robe minimaliste avec des produits de qualité que je mets vraiment et à faire les bons achats en me posant avant chaque achat les questions que tu indiques dans ton billet. Bravo pour ce superbe billet.

    ReplyDelete

Merci beaucoup d'être passé sur mon blog ♥.
Thank you so much for coming on my blog ♥.