AUDREY MARIANNE

a fashion & lifestyle blog

Image Slider

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image
Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

70s spring vibes - Why do bloggers always need more ? do I ?

15 April 2018

                           "Encore cette blouse ?". Voilà exactement ce qui m'a traversé l'esprit quand j'ai commencé à compiler les vêtements pour préparer la tenue de ce shooting. Oui parce que cette blouse, vous l'avez déjà vu ici (c'était déjà il y a plus d'un an !). Ce vêtement, je l'adore : je l'ai payé une vingtaine d'euros je crois bien, et je l'ai largement rentabilisé depuis parce que je le porte très très souvent. Je l'associe à des jeans, des jupes, sous des robes à bretelles, ... Bref, je le porte. Comme toute personne censée. Alors aujourd'hui j'ai envie de parler d'un thème un peu à contre-sens : pourquoi les blogueuses/blogueurs mode ont-ils toujours besoin de montrer des nouveaux vêtements à leurs lecteurs, et quelle position avoir par rapport à notre époque de sur-consommation évidente ?

J'ai fais ce constat il y a déjà longtemps, mais aujourd'hui ma position sur le sujet à un peu changée. Il y a encore quelques années, j'adorais voir mes blogueuses préférées présenter toujours des nouvelles tenues : c'était source d'inspiration, de renouveau, et il n'y avait pas de sentiment de lassitude. Je comprenais aussi bien sûr la nécessité de proposer toujours un contenu inédit à ses lecteurs, car moi-même je suis une personne qui se lasse facilement. D'autant plus aujourd'hui où la proposition en terme de blogs ne cesse d'accroître : à l'époque il n'y avait qu'une vingtaine/treintaines de blogs mode très connus, alors que maintenant je n'ose imaginer le nombre (et c'est très bien je trouve que chacun fasse ce qui lui plaît !). De même, j'adorais avoir de nouveaux vêtements moi aussi et il arrivait parfois que je porte un vêtement une ou deux fois seulement avant qu'il ne tombe dans les abysses de ma penderie pour n'en ressortir qu'au tri bi-annuel où les pauvres délaissés de ma garde-robe se retrouvaient donnés à des associations. Et puis les années ont passées et j'ai trouvé de plus en plus dommage de dépenser de l'argent dans des vêtements qui possiblement ne dureraient qu'une saison parce que la saison prochaine je m'en serais complètement lassée. Et au final, à craindre la monotonie j'ai fini par craindre la nécessité toujours grandissante d'acheter des nouveautés.

A l'ère des stories instagram où nous sommes redirigés vers toujours plus de sites, c'est devenu très difficile de résister à cette petite robe pour l'été ou aux belles sandales qui, oh génial, sont en soldes ! Swipe up.

Et puis heureusement, dans un éclair de lucidité, je me suis rappellé qui avait commencé à écrire ce blog. Une adolescente d'à peine 15 ans qui pensait qu'il n'y avait pas besoin d'avoir beaucoup d'argent pour "avoir du style". Une adolescente qui a grandi en lisant Vogue et Glamour et qui recréait les tenues qu'elle adorait avec des vêtements achetés chez Pimkie ou Promod. Une adolescente qui a gardé sa première paire de talons pendant quatre ans en les portant tous les étés, parce qu'elle les adorait et qu'ils n'étaient pas usés. Une adolescente qui récupérait les vieux jeans à son père pour les couper et en faire des shorts, comme les filles sur lookbook.nu. Une adolescente qui ne donnait de la valeur à ses vêtements que de part leur histoire et pas par leur potentiel pour des likes sur instagram.


                           "That blouse again ?". Here are exactly what crossed my mind when I started piling up clothes for an outfit worth a photoshoot. Because actually you've already seen that blouse, right here (more than a year ago !). But I just love that piece of clothing : I bought it for 20 something euros, and the famous cost per wear I got out of it is probably crazy just because I wear it so much. With a pair of jeans, a skirt, underneath a sleeveless dress, ... So yeah, I wear it. Like every sane person would. So today what I'd like to talk about might be just a little bit out of the box for someone who consides herself mainly a fashion blogger : why do bloggers always need more new clothes to show on their blog, and what position to adopt in our over-consumption world ?

 I have thought about that for years, but today what I think about it changed a bit. Some years ago, I loved to see my favorite bloggers showing new outfits : it was inspiring, renewing, and I wasn't getting tired of anything as everything was also so new and shiny. I also got how bloggers need to show new stuffs to their readers, because I was also someone getting easily bored. Especially today in a world where the amount of "fashion" blogs have reached such a point that I will not dare to thing about a number (and I think it really is a good thing that people do what they like !). And I too, loved to get new clothes, to a point where I would sometimes wear a piece one or two times before it getting lost amongst all of the other clothes in my wardrobe until my bi-annual clear out where these would go to charity because I would be so over them. And years went on and the more I grew up the more I thought it was such a shame to spend money on clothes I would only wear for one season. And in the ned, the fear of boredom became the fear of endlessly wanting new things.

In our instagram era where we are always redirected on more websites, it has become very difficult to stay away from that pretty little summer dress or those amazing shoes that, how amazing, are on sales !
Swipe up.

And some day, thankfully, I remembered who started this blog. A teenage girl that wasn't even 15, who thought that you don't need much money to have "a style". A teenage girl whou grew up reading Vogue and Glamour, recreating the outfits she loved with clothes bought at your local store. A teenage girl who kept her first pair of heels for 4 years, wearing them to death because she thought they were so cool. A teenage girl who would cut her dad's jeans to make trendy shorts like the girls she would see on lookbook.nu. A teenage girl who valued her clothes more for their history than their instagram potential to get more likes.


Alors qui blâmer ? La société parce qu'il y a toujours plus de produits sur le marché ? Les bloggers qui véhiculent toujours plus de liens ? En réalité, je pense que les choses sont plus complexes, mais voilà comment je les vois, de ma petite place de jeune femme de 23 ans qui n'a pas encore de salaire, et qui ne gagne pas sa vie grâce à son blog.

Je pense qu'il n'y a rien à reprocher aux bloggers pour qui c'est le métier de présenter de nouveaux produits, de placer des liens, etc. C'est leur travail. Comme la vendeuse chez H&M qui vous conseille d'essayer cette chemise avec le jean que vous venez d'attraper pour aller en cabine.
  
Est-ce qu'un blogger sur internet ou un vendeur en magasin vous force à acheter ? Je ne le pense pas.

Est-ce que vous pouvez vous faire influencer ? Bien sûr ! Mais il y a aussi certaines personnes qui sont très contentes de tomber sur un vendeur qui conseille, tout comme certains apprécient les liens relayés par les bloggers. Par exemple, j'étais ravie quand une blogueuse que je suis à poster un lien vers un tailleur rose, pile poil ce que je cherchais et en plus dans mon budget. D'un autre côté, je me suis également rendue compte que mes blogueuses favorites étaient souvent celles qui arrivaient à montrer plusieurs fois le même vêtement porté différement. Parce que je m'identifiais plus à ça, que ça me semblais plus accessible en comparaison à des pièces à 1 000€ portées une fois pour un shooting et plus jamais vues.


So who's to blame ? Society because of the never ending products coming our way every day ? Bloggers that put links everywhere ? Truth be told, I do think it is a little bit more complex than we would think, but here's how I stand as a young woman of 23 years old, who do not have a salary yet and who do not live thanks to her blog.

I think that there's actually no need to blame bloggers for anything. It is their job to share new stuffs, to put links to the products, to try out and share things on the internet. They pay their bills with this work. Like the lady or man in H&M that advices you to try the pair of jeans you just took with that beautiful shirt right here.

Do a blogger on the internet or a sales assistant in a shop forces you to buy anything ? I don't think so.

Do you get influenced ? Hell yes, and that's pretty normal. And there are actually a lot of people that are very happy about bloggers putting links because it can lead to some pretty good finds (I plead guilty !). On another note, I also realized that my favorite bloggers were also the ones that would were pieces several times, showcasing different ways to wear a shirt or a dress. I love it because it feels like it could be me, wearing my favorite shirts 10 different ways because I just love to wear it ! Much more relatable than clothes worth more than a month's salary of my boyfriend that I would see on one shoot and then never again.


Alors avec tout ça en tête, j'ai pris cette blouse et je me suis dis "et oui, encore elle, je l'adore". Après tout, je suis toujours honnête sur mon blog et je n'ai pas envie de véhiculer une image qui n'est pas ce que je suis. 

Je n'ai pas des sommes infinies d'argent à mettre dans des vêtements toujours nouveaux pour être sûre que mes photos sur instagram ne se répètent pas.

Sorry not sorry. J'ai un loyer à payer, des factures, des priorités bien avant les fringues. Alors même si j'adore encore regarder des blogs avec des tenues hors de prix (parce que ça m'inspire et que je pense qu'on peut recréer très facilement des looks de designers à moindres frais !), mon blog ne risque pas de devenir autre chose que le journal sincère d'une jeune femme dont le style évolue et les envies aussi. Et parfois, oui c'est vrai, vous voyez les mêmes vêments portés deux ou trois fois ici. Mais c'est juste la vie. Je ne parle même pas de mon sac Vuitton que vous voyez à tous les shootings depuis des mois ? Et bien oui ce petit truc a coûté un bras et que je l'adore, parce que j'ai préféré faire le choix d'un sac de luxe qui me faisait rêvé depuis des années que de continuer à acheter un nouveau sac chez Mango à chaque saison. C'est aussi ça la vie et ma façon de voir les choses, parce que la mode c'est aussi se faire plaisir. Et au fond, j'aime bien que ça soit comme ça : juste le blog d'une fille normale qui aime la mode et qui aime bloguer pour parler de vêtements - qu'ils viennent de chez Zara ou de chez Dior, que vous les ayez vu pour la première fois ou pour la cinquième, est-ce que ça importe vraiment au fond ?

Car à la fin de la journée, ce qui compte c'est de s'être sentie bien dans sa tenue, pas de savoir si vos statistiques sur instagram ont été bonnes. C'est aussi de rentrer à la maison satisfait de soi-même, en gardant en tête qu'avoir acheté ou non cette dernière paire de bottines que notre blogueuse préférée a montré la semaine dernière n'aurait problablement rien apporté de plus si ce n'est un petit plaisir négligeable face aux grands plaisirs que l'on peut tirer d'une jolie balade en forêt, d'un verre à la terrasse d'un café aux premières journées ensoleillées de printemps ou de la satisfaction personnelle d'être présent pour les gens que l'on aime. Alors ce que je propose aujourd'hui n'est pas osé, pas innovant, pas inventif : 

prenons juste les choses avec une petite pincée de sel et un grand pas de recul, fermons toutes nos applications pendant quelques heures et respirons un grand coup pour nous rappeller qu'après tout, nous ne parlons que de choses matérielles qui ne nous définissent pas.


So with all of this in mind, I took that blouse and thought "yes, this one again, because I love it". And after all I've always been honest on my blog and I don't want to showcase a image that isn't me. 

I don't have endless money to spend on new clothes just to ensure my instagram feed won't be repetitive.

Sorry not sorry. I have bills to pay, food to buy (because I would really fancy having food on the table every day, hell yes). So even if I still enjoy reading blogs that are out of my reach in terms of clothing (because they are such a great way to get inspired and that I think it is super easy to recreate a designer look with high-street pieces !), my blog can't compete on that field. It will still remains the diary of a young woman making her way through life and enjoying playing with fashion along the way. So yes, you might see the same piece two or three times here. But that's just life. And I won't even talk about my Vuitton bag that you've seen on every shoot for months ? That cute thing costs an arm so yes imma wear it 'till the end ! Just because I chose to invest in a bag I've been lusting after for years rather than buying a new bag in Mango for each new season. That's also how I roll because fashion is also about making yourself happy. So in the end, I quite like how things are on here : just the blog of an average girl that loves fashion and blogging about clothes - whether there are Zara or Dior, whether you've seen for one time of five, do not really matters I guess.

Because at the end of the day, what will matter is to feel good in your body and outfit, not to know how well were your instagram stats. It is also coming home satisfied of yourself, keeping in mind that those pair of booties your fav blogger showed last week would not have made anything better in the grand scale of things. Not as much as a walk in a forest would, or having a drink on a terace whislt enjoying the first sunny days of spring, or even the personal satisfaction of being here for your loved ones. So here's what I suggest - it is not daring nor innovating but here it is :

let's just take all of this with a pinch of salt and a good step back, let's close all of our apps for a few hours and take a deep breath to remember that in the end, we're just talking about material things that do not define us.








_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK




___________________________________________________________________________________________

I'M WEARING
blouse : C&A / skirt : Zara / shoes : New Look /
bag : Louis Vuitton / sunnies : Mango / earrings : Mango

the beret trend / could me be me, could be Blair Waldorf

02 February 2018

             Si vous avez compris la référence du titre de l'article, raise your hand ! ;)

Après un mois de janvier assez tumultueux (fatigue, deadlines, examens, fin de semestre, ... tout ça sonne moyen-moyen n'est-ce pas ?), nous sommes enfin en février et je ne pouvais pas attendre ce mois avec plus d'impatience ! Je suis actuellement en weekend prolongé avant de reprendre le rythme la semaine prochaine, et j'en profite pour venir partager ici cette tenue dont je suis absolument fan. Puis-je faire plus preppy que ça ? Difficilement je crois. Premièrement, si vous avez loupé la tendance des bérêts cette saison, ça ne peut vouloir dire que deux choses : 1) vous n'avez pas instagram, ou 2) vous n'êtes pas intéressées par la mode (mais je doute que vous seriez sur mon blog alors ahah). Et il semble que depuis l'automne j'ai un truc pour les chapeaux non ? (ici, ou ). Alors je ne pouvais pas louper ça. J'ai opté pour un bérêt gris, histoire de changer un peu du classique noir. Pour le porter, il y a mille façons je dirais, mais la tenue que j'ai choisie ce jour là était fidèle au cliché français. J'aurais tout de même pu vous faire un shooting à vélo sur les quais, avec une baguette et des fleurs dans mon panier, mais n'oublions pas que nous sommes en janvier et qu'en l'occurence mes mains sont devenues violettes après une vingtaine de minutes sans mon manteau par 3°C (real blogger life !). Malgré ça, je pense que les french vibes de cette tenue sont évidentes. Néanmoins, je pense que le bérêt est un accessoire qui peut s'associer à beaucoup d'autres styles : plus minimaliste, plus formel ou même plus edgy ! Il y en a tellement de versions disponibles : classique, en cuir, en vinyl, rouge, rose ou baby blue. Une tenue des plus simples a tout de suite une autre dimension avec un accessoire comme celui-là, et je porte le miens plus de fois que je ne l'aurais imaginé, parce que bonus : ça tient aussi chaud qu'un bonnet.

             If you got this title's reference, raise your hand ! ;)

After a not-so-cool January month (tiredness, deadlines, exams, ... all of that good stuff ya know), we're finally in February and I couldn't have waited more impatiently for this month ! I'm currently on a long weekend before getting back on tracks next week, so now I have some good resting time and can finally share this outfit I love with you. Can I get any more preppy ? I don't believe I can ahah. Firstly, if you missed out on the bérêt trend this season, it can only mean two things : 1) you don't use instagram, 2) you're not into fashion (but I doubt you'd be here if that was the case right ?). And I think we can all agree I have a thing for hat since autumn started (here, or here). So I just couldn't skip the trend. (Plus : somebody gotta feed that french stereotype !). I've chosen to go for a grey version because I thought it would be more interesting as my hair is on the darker side). There are only as many versions to wear it as you want but I opted for a very typical french/parisienne style. I could have photographed this outfit biking with a bunch of flowers and a baguette in my basket but I decided against it as my hands actually turned purple after 20 minutes without my cold, this is what you get when shooting outside with a lace shirt by 3 celcius degrees (real blogger life !). But I still think the french vibes are obvious ! But I do think you can mix and match styles with a bérêt as there are now so many options : leather, vinyl, classic, ... And also so many colors ! Yay to the girls who rock those pink or baby blue bérêts ! And no matter what type of bérêt you're wearing, I think it can always add a little twist to any simple outfit, I wear mine even more than I thought I would and the real bonus is : it keeps me as warm as a beanie.

 


             Malgré le côté ultra classique de cette tenue de jeune fille de l'Upper East side, j'ai tout de même jouer avec une pièce un peu plus edgy : cette robe de chez Morgan achetée alors que j'étais au lycée (oui je suis la preuve vivante qu'il ne faut pas toujours se débarasser de toute sa garde robe d'adolescente !). Avec sa matière un peu brillante, ses motifs et son zip argenté, elle donne plus de caractère à la tenue et apporte du contraste avec ma chemise tout en dentelle. Et comme d'habitude, j'ai pu faire ce que je préfère dans une tenue : superposer une chemise - je n'y peux rien c'est plus fort que moi !

Mon noeud autour du cou et en fait un simple ruban épais ! Je ne sais plus du tout où je l'avais eu mais on en trouve évidemment en mercerie pour pas très cher, et on peut le porter avec une chemise, une blouse, dans les cheveux, etc ... (est-ce que j'ouvre une rubrique "les astuces d'Audrey ou pas ?" ahah).

Enfin, si vous suivez ma chaïne YouTube et que vous avez regardé mon What I got for Christmas, vous reconnaissez déjà ce beau manteau Zara que lequel j'avais craqué. Comme pour cette veste ci, c'est une pièce qui a plu à beaucoup d'autres et je comprends pourquoi : la coupe est très seyante, la couleur magnifique (Audrey passion camel !),  et en plus il y a une bonne dose de laine dans sa composition. Donc ne me blâmer pas si vous le revoyer sous peu sur le blog, il me tient chaud ! Malheureusement il est à présent sold out mais Zara a sorti celui-ci qui est complètement dans le même esprit.


Despite the very classic vibe of this Upper-East-Side-girl's outfit, I decided to add a touch of edginess with this dress : it is a bit of a rough fabric, quite thick, with that silver zipper. I have it since highschool and I think I'm the living proof that sometimes it is worth keeping some of your teen years clothes. And as usual my typical signature style : layering a shirt underneath everything ! Sorry I can't help myself !

The bow around my neck is actually a thick ribbon I got someday somewhere (?). But you can find ribbons in your haberdashery in verious materials and colors, for quite cheap. You can use them around the colar of a shirt, a blouse, in your hair, ... (should I make a "Audrey's tips" section ? ahah).

And finally I wanted to add a little something about this amazing coat I got for christmas. It is from Zara and I had a big crush on it because it is so classic yet versatile ! The fit is just right for me, the color is one of my favorite obviously, and what's even better is that it is made mainly from wool ! Don't blame me if you see it again soon on the blog because that thing keeps me warm. It is now sold out but this one from Zara is very similar.







Et vous, avez-vous aussi craqué sur le bérêt pour cette saison ? Le mien va sûrement être porté jusqu'au printemps tant je l'aime ! A très vite et joyeux mois de février à tous ! ♥.

What about you ? Do you also love this trend ? My béret will follow me around until sping because I love it quite a lot ! Wishing you all an amazing February !

_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK


___________________________________________________________________________________________

I'M WEARING : dress : Morgan de toi / shirt : unknown / bow : DIY /
bérêt : New Look / bag : Louis Vuitton / shoes : André / coat : Zara

aviator jacket & baker boy hat / my winter uniform

16 January 2018

                 A chaque saison, une pièce Zara semble se retrouver dans nos garde-robes. J'adore l'enseigne et les vêtements proposés, mais j'essaie généralement de rester loin de ces tendances : vous me comprendrez si vous vivez dans une grande ville, car croiser tous les jours la même pièce sur une dizaine de personnes, ça peut être un peu lassant. Néanmoins, j'étais bien déterminée cet hiver à me dénicher une nouvelle veste très chaude, et les marques de prêt-à-porter s'en sont données à coeur joie pour nous proposer leur copies de la très célèbre veste Velocite d'Acne. Dès Septembre, j'avais craqué sur un modèle H&M mais je n'étais pas encore sûre de moi. Début Novembre, c'est donc chez Zara que je remarque également une copie de la Velocite qui est vraiment très ressemblante. Mais juste à côté, cette veste rembourrée avec un très grand col et un côté aviateur vraiment différent. Heureusement, c'est Stéphan qui m'a aidé à trancher pour cet achat et il a eu raison.

                 Each season, a new Zara trend spread accross our wardrobes. I love this shop and how the clothes there are cool and trendy yet affordable, but I usually try to stay away from the very popular pieces. You know what I mean : when you live in a "big" city where you can see the same item worn by ten different persons in just one day, it can be quite boring in the end. Nonetheless, I was quite determined to find a very warm jacket for this season, and highstreet brands were numerous to offer good copies of the famous Velocite jacket by Acne. In September, I had a crush on a H&M one, but I wasn't really sure yet. I waited until November when I saw that Zara had also released their version of the Velocite, really similar to the original one but difinitely budget friendly in comparison. But right next to it, another jacket caught my eyes : a padded jacket with a very high collar and an aviator vibe that was quite different. Thankfully, Stéphan helped me choose for this purchase and he was right.



Beaucoup de gens confondent souvent une veste "aviateur" et une veste "biker". En effet, ce n'est pas tout à fait la même chose, et la qualification de veste aviateur est un peu utilisée à tord et à travers. La Velocite de chez Acne est une veste de style biker : elle a le col semblable à celui d'un perfecto, une veste de motard donc (mon article à ce sujet ici !). La veste Zara sur laquelle j'ai craqué est une veste aviateur : le col est droit et monte assez haut. C'est ma veste préférée de tout l'hiver ! J'avais néanmoins longuement hésité entre les deux versions de chez Zara : la biker, et l'aviateur, et je suis finalement très contente d'avoir choisi la seconde, voilà pourquoi :

1. J'ai vu cette saison assez de vestes version biker de Zara pour toute une vie : tout le monde l'a ! Pas que ça soit négatif en soi, si tout le monde l'aime alors pourquoi pas, mais j'ai ce problème avec les vêtements qui fait que plus je les vois partout, moins je les aime. Heureusement, je vois aussi des versions similaires dans d'autres coloris, d'autres matières, ce qui est déjà beaucoup plus fun !

2. L'intérieur beige permet d'éviter la veste toute noir tout en restant neutre et passe-partout ! Autre petit point auquel j'ai pensé : je porte plus de vêtements clairs ou demi-tons que de vêtements noirs : les poils intérieurs risquent donc d'être moins visibles sur mes tenues s'ils restent collés. Quand j'avais essayé la version biker j'avais une chemise bleue claire et en la retirant j'avais des poils noirs partouuuuuut. Merci mais non merci.

3. Les détails métalliques de cette version aviateur sont dorés alors qu'ils sont argentés sur l'autre. Même si je mélange depuis quelques années maintenant les métaux dans mes tenues, j'ai toujours une préférence pour le gold donc ça a penché dans la balance.

4. Pour finir, Stéphan était avec moi pour m'aider à choisir et il avait tout de suite anticiper que la biker toute noire se verrait partout cet hiver ... Je ne regrette pas de l'avoir écouté car pour l'instant je n'ai jamais croisé la même veste que moi en ville ! Merci babe (aussi pour ta patience quand je prends une heure plantée devant le miroir du magasin à essayer de choisir) ♥.


Actually, a lot of people are usually confused between a "biker" jacket and an "aviator" jacket but they are not the same, and the term aviator is typically used a bit more than it should when describing the style of a jacket this season. The famous Velocite jacket by Acne is definitely a biker style : the collar is similar to a perfecto jacket, made for biker (you can read my post about that here). The Zara jacket I am featuring in this outfit is an aviator style : the collar is straight and quite high. And it is definitely my favorite winter jacket. Remembering my purchase process, I can still tell you I was really hesitant between the two types available, biker or aviator, and I am so glad now that I chose the second ! Here's why :

1. I saw enough Zara black biker jackets in this season for my whole life ! Not that it is a bad thing in itself : if everybody loves it then let it be, but I have this problem about clothes : when I see a piece too much out there, I'm not liking it that much. But thank god some people chose different colors or textures for that biker jacket which is definitely more fun !

2. The beige interior is different than the all black winter jacket yet remains neutral - and it's as simple as that ! Something else I had in mind when purchasing my jacket was the fact that I weat more lighted color clothes than black ones : if the interior texture of the jacket were to leave fluffy hairs on my clothes, it would be less visible if it were a light color. When I tried the black one I was weating a light blue shirt and as soon as I took the jacket off I saw black fluffly hair all over me ! Thanks but no.

3. The metallic details on the aviator jacket are gold, whereas they're silver on the biker one. Even if I mix and match different types of metals jewelrywise, my heart still mostly fall for gold so that definitely had an importance for me.

4. And finally, Stéphan were with me when trying both jackets on and wisely helped me decide : he foresaw how that biker jacket would be all over the place this winter ... I'm so happy I trusted him because I haven't even see one person with the aviator version on in the city ! So thanks babe (and also thanks for staying patient when I spend over an hour trying to decide in front of a shop mirror) ♥.



Le deuxième élément phrase de cette tenue est bien évidemment ma robe pull : les températures sont à présent descendues assez bas pour que je ne puisse plus m'en passer. Elle vient de chez H&M, et est tellement chaude que je n'ai pas besoin de sortir de chez moi avec quarante couches de vêtements quand je la porte (merci H&M pour les 5% de laine qui font la différence !). En réalité il ne s'agit pas d'une robe mais d'un pull, mais si vous êtes côté petite comme moi c'est parfait : elle est courte mais je la porte avec un short noir en-dessous pour être à l'aise et voilà ! Pour lui rajouter un peu de détails j'ai choisi de la porter avec une chemise en dessous et de laisser dépasser le col et les manches : ça donne tout de suite une tenue plus travaillée. La chance avec ce genre de pièce c'est qu'on peut les porter de beaucoup de manières différentes donc vous reverrez sûrement ce vêtement sur le blog avant la fin de la saison.
Enfin, la casquette gavroche qui, vous le savez, est mon coup de coeur depuis cet automne, et mes éternelles cuissardes qui sont parfaites avec des vêtements un peu courts ! Et je ne dis plus rien sur mon sac car vous commencez à y être habitués : si j'adore une pièce, je vais la porter et la reporter et la reporter. La vie est trop courte pour ne pas mettre des choses qu'on aime !

The second main piece of that outfit is of course my jumper dress : temperatures have now drop enough that I cannot live without it anymore. It is from H&M and is so warm that I don't have to put 40 layers of clothes when stepping out of my house (thank you H&M for those 5% of wool that make all the difference !). To be honest, this one is not really a jumper dress but just a jumper, anyway if you are a bit petite like I am, it will be fine. I am putting some plain black shorts underneath to be at ease and that's it. To add a bit more details to it I chose to layer a white shirt and to let the collar and sleeves visible so that the whole outfit is instantly more put together. This piece is so versatile that I'm almost sure you'll see it again on the blog by the end of the season.
Finally, my baker boy hat, which as you know, is one of my favorite piece since autumn, and my trusty over-the-knee boots which are just perfect to pair with short skirts or dresses. And I'm not gonna say anything more on this bag because you're used to it now : when I love something I'll wear and re-wear and re-wear it endlessly. Life's too short not to wear items we love !





En bref, réunissez tous mes coups de coeur automne-hiver et voilà exactement la tenue que ça donne - mon éternelle chemise, une robe pull toute douce, des cuissardes, une veste aviateur, un baker boy hat et mon sac préféré : what else ? Et puis parlons sérieusement : il fait sacrément froid en ce moment donc il faut se couvrir, blogeuse ou pas !

Je suis curieuse de savoir si vous aussi vous avez craqué sur une veste biker ou aviateur cette saison : peut-être même sur les deux ahah ? Ou peut-être aucune ? Racontez moi en commentaire !

PS : premier shooting avec mon nouvel objectif (video : what I got for Christmas), je suis amoureuse !! Dîtes moi ce que vous pensez des photos ♥.

So this is what happens when you put all of my favorite winter clothes together - my classic shirt, a cozy jumper dress, an aviator jacket, a baker boy hat and my favorite handbag : what else ? And let's be real : baby it's cold outside. So blogger or not, I gotta stay warm ! 

I'm very curious about your favorite jacket of the season : did you also decided between a biker one or an aviator one ? Maybe you even got both ahah ? Or maybe neither ! Tell me in the comments !

PS : here's the first shooting with my new lens I got for Christmas, I'm in love !! What do you think about the photography here ?  ♥

_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK

               Zara                                   Zara                              Acne                      H&M                       Asos                   Louis Vuitton

jacket : Zara / jumper-dress : H&M / shirt : unknown / shoes : Mango / hat : Asos / bag : Louis Vuitton

white turtleneck / 5 things I learnt in 2017

27 December 2017

             Décembre touche à sa fin, et comme prévu le mois a filé à une allure déconcertante. Néanmoins, j'en aurais très bien profité et je ne peux pas être plus reconnaissante pour cela ! 2017 aura été une année riche en émotions pour moi, avec beaucoup de moments forts malgré les moments compliqués. Si je devais revenir sur cette année, je n'aurais néanmoins pas de mal à dire que ça a définitvement été ma meilleure année. J'ai appris un peu plus sur la vie, sur mes relations avec les autres, sur moi. Il était temps de se poser pour vous parler de tout ça.

1. Les rêves les plus fous peuvent se réaliser

Ca sonne un peu naïf de dire ça, mais cette année il y a beaucoup de rêves qui ont été cochés de ma dream list : rencontrer mon groupe préféré depuis 11 ans, découvrir la Russie, avoir le sac de mes rêves, décrocher mon diplôme, changer d'appartement, ... Plus que jamais je suis persuadée que tout peut devenir une réalité. Avec du travail, de la persévérance, un peu ou beaucoup d'aide, peu importe, mais c'est possible. J'ai la chance d'être très bien entourée, et d'avoir des personnes bienveillantes qui sont avec moi pour m'aider tous les jours à me rapprocher un peu plus de mes rêves et cela n'a pas de prix. Donc si 2017 m'a bien apporté quelque chose, c'est de continuer à croire en moi et de continuer à croire que toutes les cases de cette deam list seront cochées un jour - et travailler dur pour être sûre que ça se produise.

2. La qualité vaut mieux que la quantité

Alors oui bien sûr on parle ici d'une évidence. Mais c'est bien en 2017 que je me suis rendue compte d'à quel point c'est véridique. Cette année, j'ai fais pas mal de tri : premièrement, nous avons déménagés cet été. La surperficie de notre chez-nous a doublée, mais nos affaires ont diminuées de moitié. Le tri de ma garde-robe a été le plus révélateur : j'ai donné à des associations tous les vêtements qui traînaient mais que je ne portais plus ou même que je n'ai jamais porté ... Certains étaient quasiement neufs car je ne les avais mis que deux ou trois fois. Une honte que cela reste dans mes placards quand d'autres personnes dans la nécessité pourraient en profiter. Aujourd'hui je raisonne beaucoup plus mes achats et j'essaie d'être moins matérialiste et de ne plus garder la moindre chose dont je ne me sers pas sous des prétextes farfelus. Deuxièment, je me suis aperçue que je comptais mes vrais amis sur les doigts d'une seule main, mais que cela m'était amplement suffisant. Il fut un temps où je faisais très facilement confiance aux autres, et où je ne valorisais pas assez les personnes à qui je pouvais vraiment faire confiance. Plusieurs déceptions ont suffies à me faire comprendre que je n'ai pas assez d'énergie à dépenser pour certaines personnes, mais que d'autres méritent complètement mon amitié car elle m'aiment pour qui je suis et me soutiennent malgré mes défauts. Ces personnes là valent le coup.

3. Ce n'est pas grave de ne pas savoir où tu vas

Vous avez peut-être lu mon article sur mon appréhension de ce qui allait se passer maintenant que je suis diplômée et que je peux commencer un autre chapitre de ma vie. Deux mois après, je ne peux pas vous dire que je sais où je vais, mais je peux tout de même vous dire que j'ai fini par l'accepter. Beaucoup d'entres nous sont arrivés à cette période de leur vie, et après avoir reçu plusieurs messages de lectrices qui se retrouvaient aussi dans cette situation, je me suis mise à beaucoup plus relativiser. A 23 ans, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre, c'est certain, mais il y a une chose que je peux dire aujourd'hui : on trouvera une solution. Merci papa pour m'avoir appris cela en grandissant. Peut-être que ce qu'on s'imagine ne se déroulera pas comme prévu, c'est même sans doute ce qu'il va se passer, mais on s'en sortira quand même et on arrêtera pas de se mettre de nouveaux objectifs. En attendant, donnons le meilleur de nous-mêmes à ce qui se présente et ça ira.

4. Sois patiente

Si j'ai bien un défaut sur lequel j'essaie vraiment de travailler depuis un moment, c'est mon impatience. La fille qui veut tout, tout de suite ? Here I am ! J'ai déjà fais pas mal de progrès au fil des années mais il y en a encore à faire. Cet été nous avons finalement trouvé un nouvel appartement qui nous convenait parfaitemement après plus de deux ans de recherches : une grosse victoire de ne pas avoir céder à l'impatience de démanger et de rester ferme sur les critères qu'on voulait absolument. Ca a été une bonne preuve que l'attente vaut mieux que la précipitation. A plusieurs autres occasions je me suis rendue compte à quel point mes décisions étaient parfois mieux prises lorsque je me laissais du temps, mais aussi comme ma façon de consommer avait pu changer. J'achète beaucoup moins et avec beaucoup plus de réflection, en gardant en tête le point numéro 2 de cette liste. Beaucoup plus de choses qu'on ne le pense sont comme le vin : meilleures avec le temps.

5. Dépense ton énergie intelligement

Ce n'est que tardivement dans l'année que je me suis rendue compte de ce dernier point : je dépense une quantité énorme d'énergie au quotidien, mais pas toujours de la bonne manière. Parfois, je peux consacrer un temps fou à une futilité, et bâcler des choses qui valent beaucoup plus la peine. Pour 2018, je veux complètement changer cela et rééquilibrer les choses dans lesquelles je m'investis. Je pense que je dois consacrer plus de temps à certaines personnes, et moins à d'autres. Arrêter de dire que je veux m'investir dans telle chose quand en réalité je n'y met pas toujours les moyens suffisants. Et surtout me rappeler qu'à la fin de la journée, certaines personnes ont encore besoin de moi et que tout n'as pas la même importance dans la vie.


             December is coming to an end, and as expected the month went by way too quickly. Nonetheless, I have fully enjoyed it and couldn't be more grateful for that. 2017 has been a year full of emotions for me, with lots of amazing moments despite the not-so-lovely ones. But those twelve months now almost behind, I can definitely say it has been my best year so far. I learned a bit more about life, my relationships, and myself. It was about time to write it all down for you.

1. The craziest of dreams can come true

It sounds quite cheesy and naive, but this year I have checked off so many things on my dream list : meeting my favorite band after 11 years, discover Russia, get my dream designer handbag, graduating, moving in a new flat, ... I believe more than ever that everything can come true. With work, perseverance, a little or a lot of help, it does not matter, but it is possible. I'm lucky enough to be surrounded by loving and caring people, who help me each day to reach every dream on the list, and that has no price. So if 2017 really taught me something important it is to keep on believing in myself, and to keep on believing that all of those boxes will be checked off one day - with hard work towards that.

2. Quality is better than quantity

Yeah, thank you captain obvious. But really, 2017 has been a turning point for me in terms of knowing what is valuable in my life. This year, I did a lot of decluttering: when we moved this summer, we doubled the size of our flat yet lessen the number of things we had by two. My wardrobe was the best example : I gave away to organizations a lot of clothes that were just sitting pretty in my closet without being worn ... Some were even almost new as I had worn them only two or three times. Such a shame to have unused clothing whilst some really need them. Today, I try to think twice before buying anything, and I am so much more thoughtful about how I consume materialistic stuff. Second, I also realized that I could count my real friends with just one hand, and that I was perfectly fine with that. I once easily trusted people, without appreciating enough the people whom I could in fact really trust. Many disappointments later, I have learned that energy is precious so I needed to give it to those who really deserve my trust and friendship because they love me exactly for who I am, with all my imperfections. And those are the people worth it all.

3. It's not that bad if you don't know where you're going

You might have read this blogpost about how I felt being a graduated girl of 23 ready to start a whole new life chapter. Well, two months later I still cannot tell you where I'm going, but I'm going, and what I can tell you is : we'll find a solution. Thank you daddy for raising me with that life motto. Lots of you wrote back to me about how you were feeling the same in your life right now, and that actually made me see it all from a different perspective, and also understand that more people than I thought were going through the same. A 23 years old, I still got a lot to learn but what I know is that I should do my best with what I have now and the rest will eventually work itself out. In the meantime, let's enjoy life !

4. Be patient

If I should tell you one big flaw of mine I've been trying to work on for quite a while, it would be my impatience. That girl who wants it all right now ? Here I am ! I've already seen so much progress in myself recently but I still need to work on it. This summer, we moved in a new flat after more than two years of research. I couldn't be more proud to have waited for the perfect place to call our new home because at a point we were a bit uncertain to ever find what we were looking for, as our location area was so restricted. But looking back on that journey, things couldn't have been better and I am so happy not to have rushed it all just for the sake of finally moving. On many other occasions, I have realized how better were the decisions I made when I allowed myself that extra time to think and so on. I'm also buying much more consciously, as I told you at point number 2 on that list : no more impulse buy for me ! So just a little reminder for us all : more things than we expect are like wine : better with time.

5. Use your energy wisely

That is only late this year that I got to that final point : I'm using so much energy every day without actually using it the right way. Sometimes, I can spend so much time a something not worth it, and neglect what really needs time and involvement. For 2018, I really want to change that and find a new balance in my life, because some people are just a waste of energy sometimes, and because I do not want to be frustrated anymore not to get where I want to go when I actually do not do things with 100% of my energy. And most of all, I need to remember that at the end of the day, we have loving people to love back, and they also need our energy even when they don't ask for it.


             A propos de ma tenue, on peut dire qu'elle aussi représente bien ce que j'ai compris sur mon style en 2017 : pas de besoin d'en faire trop quand on peut se contenter de peu. Quand j'ai fais un grand tri cet été, besoin de vêtements sont partis et je me suis rendue compte d'à quel point une garde-robe pouvait être satisfaisante uniquement avec des basiques et quelques pièces fortes. Cette année, j'ai porté beaucoup moins d'imprimé et beaucoup moins de couleurs vives, mais je me suis plus rencentrée sur les coupes des vêtements et les jeux de textures. 2018 s'annonce sûrement sur cette lancée !

Ici, j'ai ressorti mon pull d'hiver préféré offert par ma maman à Noël 2017. Il vient d'H&M, est oversized, et est tellement confortable ! Vous l'aviez déjà vu porté sur ce look. Un bon basique que je suis sûre de porter encore l'hiver prochain. Vous aviez aussi déjà vu ce manteau camel sans manches, parce que c'est une pièce ultra versatile qui continuera de me suivre ! (Look 1, look 2). Pour les cuissardes et bien ... déjà vu aussi  ici. Ce qui m'amène à vous dire une dernière chose : pas besoin de toujours acheter, acheter, acheter pour se faire plaisir vestimentairement. Acheter des pièces que l'on pourra porter des dizaines de fois de pleins de manières différentes est beaucoup plus satisfaisait que de céder à une pièce phare qu'on ne mettra qu'une saison parce qu'on en sera lassé(e)s ...! Et enfin, je ne le dirais jamais assez : misez sur des couleurs neutres lorsque vous investissez dans un vêtement, pour être sûre de pouvoir le porter un maximum de fois et de l'associer à beaucoup d'autres choses.



About the outfit, I could easily say it also quite well represent my style in 2017 : no need to do much with you can be amazing with a little. When I sorted out my wardrobe this summer, I got rid of lots of clothes and I understood how much a basic collection could be satisfying, with only a few bold pieces. This year, I wore a lot fewer prints and bright colors, but I loved focusing on cuts and textures. 2018 will definitely follow that path !

For today's outfit, I put on my favorite winter jumper again, which was a present from my mom for Christmas 2017. It's from H&M, it's oversized, and it's so amazingly comfortable. You would have already seen it on this look. A good basic I know I'll still be wearing next winter. You've also already seen my sleeveless camel coat, because it's such a versatile piece ! (outfit 1, outfit 2). For my over-the-knees boots, well, already seen too : right here. Which leads me to that final point : we don't need to buy, and buy, and buy again, to be happy with fashion. Buying piece we'll wear many different ways for several occasion is way more satisfying than buying trendy pieces we'll get bored about next season ...! Finally, I won't say it enough : just go with neutral colors when buying basic pieces, so you can pair them with lots of things in your wardrobe.






N'hésitez pas à partager en commentaires quelles ont été les choses que vous avez apprises durant cette année 2017, j'adore lire vos histoires et vos témoignages ♥. Et pour finir, bonne fin d'année à tout le monde, et mes meilleurs voeux pour l'année qui va arriver !

Don't hesitate to share in the comments below what you've learned this past year, I love to read your stories ♥. And finally, I'm wishing you all the best to end 2017 and ever more for 2018 !
_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK



jumper : H&M / coat : New Look / skirt : Pimikie / bag : Louis Vuitton / watch : Fossil / shoes : Mango